skip to Main Content

Activistes qui s’opposent aux restrictions

Le Fonds soutient des activistes courageuses et courageux qui sont parmi les catalyseurs les plus efficaces du changement social progressiste dans le monde.

Pourtant, leur travail est mis en danger par des autorités gouvernementales corrompues, des entreprises privées et des organisations criminelles. Dans le climat actuel d’autoritarisme croissant, de plus en plus de restrictions légales répressives s’imposent aux activistes, qui subissent des menaces numériques et physiques à leur sécurité. Par ailleurs, on les fait passer pour de dangereux éléments perturbateurs afin de saper le soutien public dont ils et elles bénéficient.

Le Fonds travaille à faire changer les choses. Notre approche globale pour soutenir les activistes qui font face et résistent à des restrictions comprend:

Notre programme pour un environnement favorable pour les défenseur·e·s des droits humains:

Ce programme fournit des ressources financières, des formations, et un réseau stratégique qui permettent aux activistes de préserver leur souplesse malgré les répressions qui pèsent sur leur travail. Le Fonds donne aux groupes qui opèrent dans des climats particulièrement difficiles l’opportunité d’expérimenter, de tester et de partager de nouvelles stratégies pour résister aux restrictions tout en développant de nouvelles compétences pour faire progresser leurs objectifs en matière de droits humains. Les activistes créent également des liens de solidarité avec des allié·e·s stratégiques qui travaillent dans d’autres branches du mouvement pour les droits humains. Cela permet de créer des organisations qui peuvent faire reculer plus efficacement les contraintes, accroître leur résilience et garantir les conditions nécessaires à leur fonctionnement.

Encourager l’activisme non traditionnel:

Le Fonds a élargi ses activités afin d’appuyer les leaders émergent·e·s qui ne font pas partie de la sphère traditionnelle des droits humains et qui créent des changements sociaux positifs dans les régions où nous travaillons. Les leaders communautaires et culturel·le·s qui ont de l’influence, comme les acteurs et actrices, les comédien·ne·s, les artistes, les athlètes et les universitaires, ont la capacité de toucher de vastes pans de la population et de susciter la discussion. Il est essentiel pour nous d’être partenaires avec ces leaders pour obtenir le soutien du public pour les droits humains et mobiliser les mouvements pour le changement.

Soutien technique:

Notre soutien technique permet aux groupes de défense des droits humains d’être résilients et de rester sains face aux défis physiques, psychologiques et numériques. Nous soutenons les activistes en amont en les protégeant contre les agressions et en protégeant leur bien-être. Cela implique notamment d’améliorer leur sécurité physique, de leur fournir l’expertise nécessaire pour les aider à respecter les règlements juridiques et financiers visant à restreindre leur travail, et de leur offrir des formations pour prévenir ou résister aux cyberattaques. Le Fonds aide également ses partenaires à accéder à un soutien psychosocial et à entrer en contact avec des groupes qui ont subi des menaces similaires.

Aide d’urgence:

Si les menaces s’intensifient, le Fonds accorde des subventions d’urgence axées sur la protection de la sécurité des partenaires et sur leur capacité à poursuivre leur travail pour le changement. Lorsqu’un groupe soutenu par le Fonds est harcelé, menacé ou piraté, nous n’hésitons pas à lui accorder une subvention immédiate pour protéger le travail et la vie de ses membres. Cela commence souvent par la planification d’urgence à mesure que la situation s’intensifie et peut s’accompagner d’un soutien psychosocial et d’une aide logistique alors que les activistes se préparent à une éventuelle réinstallation à court terme. Dans les situations les plus extrêmes, nous aidons également les activistes et leurs familles à déménager pour les mettre en sécurité.

×Close search
Rechercher